Aeternitas Index du Forum




 Salutations 
Une Bonne Année 2009 a tous les membres de Aeternitas et ceux qui passent par ici . A bientôt IG sous aucun ou autre tabard .... Bathilde.
XXIV – Le pouvoir divin du paladin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeternitas Index du Forum -> aeternitas -> L'encre et la plume
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dénéis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 44
Localisation: Une autre terre..... loin..
Point(s): 66
Moyenne de points: 1,50

MessagePosté le: 14/04/2007 09:19:13    Sujet du message: XXIV – Le pouvoir divin du paladin Répondre en citant

Dénéis était nauséeux. Le vol à dos de griffon était pire que tout ce qu'il avait connu. Remarquant son teint livide, Daewan assène une claque dans le dos de son cadet en riant.

"Imagine petit frère... imagine toi sur un cheval de guerre qui charge au milieux de mille autres, alors que tu es engoncé dans une armure de plaques qui t'empêche de bouger, avec un champ de vision réduit à une simple fente, imagine les cris, le bruit de tonnerre du galop, les flèches et les traits d'arbalètes qui fondent sur toi, les javelots et les lances qui te cherchent, les ennemis devant toi qui attendent ta charge, les épieux dressés, tellement impatients de te déchirer, imagine la nausée que tu ressens alors, tu verras que ta ballade en griffon est une joyeuse plaisanterie !"

"J'y ai réfléchi ces derniers temps Dae, j'ai été protégé toute ma jeunesse, je n'avais pas conscience des horreurs de la guerre. J'ai commencé à comprendre il y a peu de temps, en étant confronté à la mort violente d'un pauvre garçon. Je devine ce que tu as dû supporter."

"Tu es entré brutalement dans la vraie vie Déné. Tu verras qu'un jour, ces horreurs te seront plus supportables. On ne s'y habitue pas vraiment, mais on vit avec... on n'a pas le choix. Allons nous procurer des chevaux".

"Je passe rapidement saluer Jaïra à l'auberge avant."

"Ze peux t'accompagner à l'auberze ?"

"De toute façon tu n'en feras qu'à ta tête. Mais tu gardes tes mains dans tes poches, compris ?"

"Bah vi ! Pour qui me prends-tu ?"

"Mouais...... allez, viens. Tu t'occupes des chevaux avec Daewan, Sintia ?"

"Bien sûr Déné.... "

Many sur ses talons, Dénéis entre dans l'auberge d'Auberdine.

"Bonjour Jaïra. Je voulais vous saluer, et en même temps acheter un peu de ravitaillement pour quelques jours."

"Prenez ce dont vous avez besoin – répond l'aubergiste en souriant – Oh ! Il faut que je vous dise... j'ai reçu un message de Krull et ses compagnons par pigeon voyageur. Ils seront là dans quelques jours."

"Ssouette !!! – s'écrie Many – Le gros balourd va revenir !!"

"Il parle de Kaynes, le guerrier qui accompagne Krull – explique Dénéis – Voilà. J'ai ce qu'il me faut. A bientôt Jaïra."

"Qu'Elune vous accompagne"

Ils rejoignent Daewan et Sintia qui les attendent dehors, déjà montés sur leurs chevaux. Daewan et Many en tête, Dénéis et Sintia derrière, les quatre cavaliers partent au petit trot sur la route qui relie Auberdine à Astranaar. Many s'est lancé dans une longue diatribe destinée à Daewan. Le petit homme parle avec son débit habituel et Dénéis, amusé, plaint secrètement son frère. Tournant le visage vers Sintia, il remarque le même sourire qui étire ses lèvres. Le petit Many Troudebouc fait désormais partie de ses proches, et son absence aujourd'hui serait cruellement ressentie. Sentant l'amusement de ses compagnons, Daewan se retourne vers eux et hausse les yeux au ciel en désignant Many, déclenchant cette fois une franche hilarité.

Les quelques lieues les séparant du bosquet sont rapidement franchies. En approchant de celui-ci, toute bonne humeur a désormais disparue, pour laisser la place à une sombre inquiétude. Daewan réunit ses compagnons pour leur faire ses dernières recommandations.

"Écoutez-moi bien. Si Daerin est bien devenu ce que je crois, il est inutile d'essayer de le toucher au corps à corps. Toucher un mort-vivant est extrêmement dangereux. Vous pouvez vous retrouver empoisonné, paralysé, maudit et d'autres tourments encore. Vos coups ne peuvent le tuer, ils ne feront que l'affaiblir. Lui, peut aussi tenter de vous mordre, et on se remet difficilement de ce genre de morsure. Lorsqu'un mort-vivant mort, c'est pour arracher la chair de sa victime et s'en repaitre. Donc prudence. Il n'y a qu'un sort divin qui peut l'éradiquer et libérer son âme. Mais avant que je le lance, il faudra d'abord l'affaiblir. Voilà comment nous allons pratiquer. Sintia, à mon signal, tu lanceras un Enchevêtrement pour l'immobiliser. Dénéis, dans la foulée, tu lui lances quelques sorts à incantation rapide. Un OrbeFlamme suivi d'un ou deux GlaceVent devraient l'affaiblir suffisamment. Je lancerai alors mon éradication. Tout le monde a bien compris ?"

"Ben et moi, ze fais quoi ?" – demande Many

"As-tu des armes de jet, dagues ou fronde ?"

"Ah vi bien sur !" rétorque Many en sortant une belle fronde flambant neuve.

"Fichtre – s'exclame Dénéis – Mais où as-tu trouvé ça encore ?"

"Ben ze l'ai trouvée...."
"Ouais... bien sûr... au fond d'une poche ou d'un sac" rétorque Dénéis en soupirant.

"Donc Many, tu ramasses quelques pierres et tu utilises ta fronde dès que Dénéis aura lancé son premier sort. Une dernière chose, petit frère, n'oublie pas que la chose que nous allons détruire n'est plus Daerin. Penses-y à chaque instant et surtout ne doute pas. Il y va de notre vie à tous. Crois moi, je connais que trop bien ses créatures. Ma mission dans la Lance Pourpre était de les éradiquer."

Les quatre amis se regardent, et d'un pas décidé avancent vers la clairière du Bosquet. L'endroit n'a pas changé depuis la dernière visite de Dénéis. Au centre des arches de pierres, l'air pulse doucement.

"Une dernière chose – dit Daewan – Daerin était un combattant redoutable. Ce qu'il est devenu ne doit rien avoir perdu de ses capacités, bien au contraire."

Se retournant vers le monument, Daewan s'avance et s'arrête à proximité de la lueur pulsante.

"DAERIN !!! Mon frère, c'est nous Daewan et Dénéis. Tu nous as appelés, mon frère. Nous venons pour te libérer"

La lueur s'assombrit subitement et enfle jusqu'à emplir tout l'espace au centre des arches. Un grondement sourd se fait entendre, faisant trembler le sol, tandis qu'une aura maléfique frappe les aventuriers de plein fouet. Un sentiment de peur panique les envahit et une envie irrépressible de fuir s'impose à eux. Seul Daewan semble résister à cette vague de terreur.

"RESISTEZ ! – leur crie Daewan – ce n'est pas réel ! Résistez !"

La lueur sombre est parcourue d'éclairs violets, et pulse de plus en plus rapidement. Soudain, les pulsations ralentissent et l'ombre s'éclaircit. Dans un dernier éclair, une dernière détonation, l'ombre a disparue. Au centre des arches se tient une créature humanoïde de grande taille. Elle est vêtue de haillons, de lambeaux de cuir verdâtres, et un porte un grand arc. Sa peau, recouverte de pustules, se détache par endroits et grouille de vermine. Une odeur pestilentielle se répand dans l'air. Ses yeux, rougeâtres sont profondément enfoncés dans leurs orbites et une lueur de démence contenue y brille.

"Seigneur....- murmure Daewan - C'est son arc..... Daerin.... DAERIN !! Tu m'entends ? Daerin... c'est moi Dae... tu me reconnais ?"

La créature s'est immobilisée et fixe Daewan de son regard vide. La vague de panique qui s'était emparée des autres se dissipe doucement, et tous contemplent avec effroi ce monstre qui était jadis un elfe. Dénéis fait un pas en avant :

"Daerin ? Tu es là ? c'est nous Da........"

"N'AVANCE PAS – s'écrie Daewan – n'avance surtout pas. Sintia, attend mon signal"

Le mort vivant fixe les deux frères tour à tour. Il semble hésiter, comme si une trace d'humanité habitait encore une partie de son cerveau.

"Daaaa....eeeee....rrrrin........ – fait-il d'une terrible voix caverneuse – paaaas...l..a fffff....oooorce. paas la ffffforce..... aaaaargh..... maaaaal..... fffait.. maaal....ai...der..... moooâââ....."

Le monstre si fige tout à coup et son regard devient plus brillant.

"Aaaaaaagh.... roooongeeeer.... les...os.... man....ger..... la chhhhhair..... !!!! "

"Il va attaquer ! Sintia vite MAINTENANT !!!!"

Comme la créature se prépare à s'élancer sur ses proies, Sintia libère son sort d'Enchevêtrement. L'être qui était Daerin est bloqué en pleine course. Dénéis lance son OrbeFlamme et Many joue de sa fronde. La créature rugit de douleur et s'empare de son arc. A une vitesse fulgurante, les flèches pleuvent. Sintia, touchée s'effondre.

"Par Heaum ! – s'écrie Daewan – j'avais oublié son arc !!! Je dois aller au contact ! Continuez tous les deux"

Lançant son sort de protection sur lui, Daewan se rue sur le mort vivant, lui assénant de furieux coups de la longue épée à deux mains. Celui-ci lâche son arc essaye de mordre son adversaire tandis que se déchainent les OrbeFlammes de Dénéis.

"Dene ! Congèle-le ! CONGELE-LE MAINTENANT !!!"

Le PiegeGlace siffle et emprisonne la créature dans une gangue de glace. Daewan recule pour préparer son Eradication. La créature est immobile. La lueur de folie a quitté son regard. Elle fixe à nouveau ses adversaires :

"Ai....dez.......moâââââ........ li...bé.....rez...... moââââââ"

"Daewan, fais-le.... fais-le maintenant. Ce n'est plus Daerin."

"Je sais petit frère..... je sais...."

Daewan, faisant appel à son dieu Heaum, lance l'incantation. Une lumière blanche semblant tomber du ciel inonde le paladin. Fasciné, Dénéis regarde pour la première fois de sa vie un guerrier divin, un paladin invoquer la force divine. C'est à la fois magnifique et effrayant. La lumière nimbant le paladin est tellement brillante que les larmes lui montent aux yeux. Des volutes de lumière blanche courent sur les mains de Daewan et se concentrent en deux sphères. Libérant enfin le sortilège, les deux petites sphères filent droit sur le mort vivant qui à sont tour se trouve plongé dans un halo de lumière blanche. Celle-ci devient de plus en plus brillante, puis disparaît d'un seul coup. Le mort vivant a disparu. A sa place, une forme éthérée se tient debout, un elfe en armure de cuir verte. D'un geste il montre le corps de Sintia toujours à terre.
Les trois combattants se précipitent vers le corps étendu. Après une rapide inspection de la blessure, Daewan lève un regard rassurant vers Dénéis. Prenant une longue inspiration; il lance un sort de soin.

"Elle sera sur pied dans quelques minutes. Laisse-lui un peu de temps Déné"

Se relevant, ils retournent vers les arches de pierre. L'esprit de Daerin est toujours là, souriant.

"Merci mes frères. Merci de m'avoir libéré. Ce fut une longue quête depuis que j'ai réussi à joindre Elhohir. Je vous aime tous les deux. Ne pleurez pas, réjouissez-vous au contraire. Je vais pouvoir enfin me reposer près de nos parents. Dénéis, tu as trouvé une compagne admirable. Aime-la de toute ton âme, frère, mais sois conscient que pour t'aimer vraiment, elle devra abandonner son immortalité elfique. Daewan, j'aurais aimé connaître ton épouse et mes deux neveux. Quand tu les reverras, parle leur de leur oncle. Tu dois oublier la guerre et ses horreurs Daewan, et te consacrer à vivre. Combattre à tes côtés fut un honneur. Merci à toi petit homme. Tu as montré un grand courage. Dénéis, je te charge d'embrasser Sintia de ma part, je ne vais pas pouvoir attendre. Ils m'appellent..... Ils m'ont attendu si longtemps. Venez de temps à autres dans les Grottes du Temps. Soyez tous bénis."

C'est terminé. L'esprit de Daerin disparaît et le silence de la forêt retombe sur le Bosquet des Anciens. Des sentiments contradictoires envahissent les deux frères. La peine, d'avoir perdu définitivement Daerin, la joie de le savoir libéré. Sintia s'est relevée. Respectant le silence des deux derniers des SOLINDOR, elle s'approche de Dénéis et vient se pelotonner contre lui.

"J'ai cru t'avoir perdue Sintia...."

"Non, mon mage, tu ne peux pas me perdre, c'est moi qui t'ai trouvé."

"Rentrons à Auberdine – dit Daewan – ton amie Jaïra doit bien avoir quelques chambres de libres"

"Ah ça c'est une bath idée !!! En plus z'ai rudement faim moi....."

Remontant sur leurs chevaux, les aventuriers s'éloignent en silence. Avant de quitter la clairière, les deux frères se retournent pour jeter un dernier coup d'œil au Bosquet des Anciens. Ils croient un moment apercevoir un jeune elfe en armure de cuir vert, mais non, les arches sont désertes. Se souriant mutuellement, ils tournent leurs chevaux vers l'avenir et quittent la forêt.
_________________
Utilisons au mieux le temps qui nous est imparti
Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: 14/04/2007 09:19:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeternitas Index du Forum -> aeternitas -> L'encre et la plume Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation