Aeternitas Index du Forum




 Salutations 
Une Bonne Année 2009 a tous les membres de Aeternitas et ceux qui passent par ici . A bientôt IG sous aucun ou autre tabard .... Bathilde.
XX – Dernière étape

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeternitas Index du Forum -> aeternitas -> L'encre et la plume
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dénéis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 44
Localisation: Une autre terre..... loin..
Point(s): 66
Moyenne de points: 1,50

MessagePosté le: 10/04/2007 09:36:23    Sujet du message: XX – Dernière étape Répondre en citant

Le vent qui soufflait dans le canyon se fit soudain moins violent, indiquant la proximité d'une plaine proche. La région des Mille Pointes était impressionnante, faite de canyons étroits bordés de falaises vertigineuses. Un vent violent s'y engouffrait, hurlant comme des légions de harpies hystériques. Après un dernier virage, ils débouchèrent dans un vaste désert blanc, aride, dont le sol craquelé faisait penser à un lac asséché. Ils étaient passés sans faire une seule mauvaise rencontre. Immobiles sur leurs montures épuisées, ils restèrent un moment à contempler ce nouveau paysage. Dénéis se remémora leur arrivée dans les Mille Pointes. Many s'était encore montré, contre toute attente, plein de ressources. Il sourit en revivant ce moment.

Ils étaient arrivés tard en fin d'après midi aux abords de la région de Tranchebauge, et Sintia les avait avertis :

"Attention. Il y a une plateforme qui va nous permettre de descendre, mais elle est gardée par des guerriers Taurens. Il va falloir être très prudent, car s'ils donnent l'alerte, c'est toute une tribu qui va débouler"

Effectivement, la plateforme était bien gardée. Dénéis avait étudié attentivement le terrain.

"Hum... impossible de s'approcher, c'est trop à découvert. Même si je réussis à lancer une Métamorphose sur le premier, l'autre aura le temps de donner l'alerte. Il n'y a pas d'autre chemin ?'

"Non – répondit Sintia – c'est le seul"

"Ben moi z'ai une idée...."

"Chut Many, laisse nous réfléchir"

Plusieurs minutes plus tard, Many s'était à nouveau manifesté:

"Z'ai une idée, ze vous dis......"

Soupirant, Dénéis lui avait alors demandé d'exposer son plan.

"Oh ben c'est pas dur. Ze vais avancer furtivement et puis....heu..... voilà !"

"Lumineux ton plan Many !"

"Oh et puis zut ! Z'y vais.... on va pas cousser ici. En plus z'ai faim moi."

Et avant que Dénéis et Sintia ne puissent dire un mot de plus, Many avait subitement disparu, se cachant dans les ombres. Finalement son entrainement de voleur n'était pas inutile. L'ayant perdu de vue, les deux amis ne pouvaient qu'attendre.

Les deux sentinelles taurens étaient placides, surveillant d'un œil torve l'accès à la passerelle, en ruminant leur pâtée. Soudain, celle de gauche porta la main à son fondement en sursautant. Se retournant vers son congénère, il l'apostropha :

"Ûûûûûh ! Quoi toi m'avoir lancé ?"

L'autre continua a ruminer sans répondre. D'un œil soupçonneux, le tauren repris sa veille et sursauta à nouveau en se retournant furieux:

"Boubkha bah ! Toi pas continuer, sinon Sabot Fourchu te rentrer dans la panse !"

"Quoi t'arriver ? Toi fumé trop d'herbe ! Hugh !"

Un silence relatif retombait lorsque le tauren poussa cette fois un rugissement de douleur. Il se rua sur son compatriote en hurlant :

"MOI T'ARRACHER LES CORNES"

Les deux sentinelles se ruèrent l'une sur l'autre et roulèrent à terre. Many réapparut près de la plateforme en leur faisant de grands signes. Prenant Sintia par la main, ils prirent leurs montures et filèrent vers l'engin. Les deux gardes, trop occupées à se rouer de coups ne virent rien. Une fois sur la plateforme, Many avait beaucoup ri en montrant la belle dague chapardée à l'auberge d'Auberdine.
Dénéis sourit en repensant à la scène. Le gnome l'avait impressionné, et la dérision qu'il ressentait au début s'était transformée en respect. Donnant le signal du départ, il fit avancer sa monture sur le sol aride, suivi par ses deux compagnons. La chaleur était terrible ici, et leurs réserves d'eau étant épuisée, Dénéis était inquiet. L'air miroitait dans le lointain, empêchant de prendre tout repère. Au bout de quelques heures, les chevaux à bout de force trainaient les sabots et renâclaient.

"Il faut les soulager. Descendons et marchons un moment – dit Sintia"

Mécaniquement, ils avancèrent, mettant difficilement un pied devant l'autre. Soudain, une forme indistincte surgit du néant avec un bruit épouvantable :

"BRAOUM ROOOOOAARRRRR TEUF TEUF KIKLIC KIKLIC"

"Qu'est ce que c'est que ça encore...."

"Ze sait ! Ca ressemble à un ssar mécanique gnome ! Et regardez !!!! La bàs !! C'est des bâtiments ! On va pouvoir manzer !"

"Un char mécanique gnome ? Mais à quoi ça sert ?"

Many ne répond rien, mais file sur ses petites jambes en direction des bâtiments qu'il semble avoir vu.

"Suivons-le, il va encore se foutre dans les ennuis. De toute façon on n'a pas le choix"

Sintia hoche la tête, trop épuisée pour répondre. S'approchant des constructions, ils aperçoivent des monceaux d'engins de toutes formes, certains ayant brulé. Des caisses de matériaux les plus divers trainent partout. Des gnomes s'affairent autour de tout ce capharnaüm, tapant à coups de marteau, utilisant des outils bizarres. Many est en pleine discussion avec un de ses congénères:

"Bizour à tous ! Oh ze suis drôlement content de vous trouver ! On a faillit mourir de faim..."

"... de soif... coupe Dénéis"

"Vi, de soif aussi !"

"Bonjour cousin ! s'exclame l'autre gnome. Bienvenu sur notre circuit d'essai. Allez dans la baraque la bas, et désaltérez vous. Moi pendant ce temps, il faut que je règle la dynamodistribution à propulsion arcanoplasmique de cette turbine ! Hé cousin ! Apporte-moi la clé termoglub !"

" J'arrive cousin – s'exclame un autre gnome – T'as pensé à réfrigéré les glissières à globules?"

" Ouaip cousin – Mais y'a un os dans le système de répulsion angoplastique."

"Heu.... bon.... on va se désaltérer – dit Dénéis – on parlera plus tard"

Plusieurs heures après, les trois amis sont reposés et rassasiés. L'ingénieur du circuit leur a indiqué le chemin pour Gadgetzan, la seule ville du désert de Tanaris. Ils ne sont vraiment pas loin, pas plus de quatre heures de cheval. Ayant fait provision de vivres et d'eau, ils s'apprêtent à prendre congés.

"Hé cousin Many ! Si tu passes par Forgefer un de ces jours, tu peux aller voir le maitre ingénieur Hashedeuzo ? Tu lui dis que j'ai besoin des collecteurs hydroponiques pour finir le spoutnik. Tu te rappelleras ? Hashedeuzo "

"Ca marsse cousin ! Ze me rappellerai"

"Et pendant que tu y es, passe rendre visite à Heuhégalemcédeux et dis lui que ça avance !"

Laissant là les gnomes s'affairer à leurs inventions diaboliques, ils s'éloignent plein sud. Ce soir ils dineront à l'auberge de Gadgetzan.
_________________
Utilisons au mieux le temps qui nous est imparti
Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: 10/04/2007 09:36:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeternitas Index du Forum -> aeternitas -> L'encre et la plume Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation