Aeternitas Index du Forum




 Salutations 
Une Bonne Année 2009 a tous les membres de Aeternitas et ceux qui passent par ici . A bientôt IG sous aucun ou autre tabard .... Bathilde.
Chapitre IV - Embuscade

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeternitas Index du Forum -> aeternitas -> L'encre et la plume
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dénéis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 44
Localisation: Une autre terre..... loin..
Point(s): 66
Moyenne de points: 1,50

MessagePosté le: 23/03/2007 18:23:04    Sujet du message: Chapitre IV - Embuscade Répondre en citant

Après une bonne nuit de repos, un bain bien chaud, et un petit déjeuner copieux, Dénéis se sent prêt à affronter le monde. Il prépare ses maigres affaires, quitte la chambre et descend voir l'aubergiste pour régler sa note.
"- Ca a été comme vous le souhaitiez Messire ?
- Ce fut parfait. Combien vous dois-je ?
- 25 pièces d'argent. Je vous fait grâce de la petite monnaie"
Dénéis contemple sa bourse avec désespoir. La traversée en bateau et cette nuit ont presque eu raison de son maigre pécule. La détresse de Dénéis n'a pas échappé à l'aubergiste. Ce jeune humain parti sans le sou à l'aventure pour retrouver sa belle l'émeut et lui rappelle son propre époux, avant que celui-ci ne soit tué dans raid orc. Son Antaël aussi avait bravé la terre entière pour la retrouver.
"- Messire…
- Heu… oui madame ?
- Gardez votre argent, vous en aurez besoin. Vous repasserez certainement par Auberdine, vous me rembourserez lors de votre prochain passage.
- Madame je vous assure je peux…….
- Vous aurez de l'équipement à acheter, des potions, y avez vous songé ? Allez… j'ai vu un groupe d'aventuriers partir tout à l'heure. Ils sont à pied, vous les rattraperez en pressant le pas. Il y a un confrère à vous avec eux, un mage du nom de Krrull que je connais. Dites lui que vous venez de la part de Jaïra et joignez vous à eux. Suivez la direction d'Astranaar. Allez maintenant et qu'Elune vous protège
- Soyez bénie madame…"
Pris d'une ferveur nouvelle, Dénéis sort de l'auberge et emprunte à longs pas la route qui s'enfonce dans la forêt en direction d'Astranaar. Il doit rejoindre ce groupe au plus vite, l'idée de passer la nuit seul dans cette forêt sinistre ne l'enchante guère.
Plongé dans ses pensées, Dénéis est soudain tiré de sa réflexion par un tumulte proche. Tendant l'oreille, il identifie bientôt la nature de ceux-ci. Les crépitements caractéristiques des OrbeFlammes heurtant les boucliers défensifs, des cliquetis métalliques d'armes entrechoquées, ça se bat pas loin. Se précipitant sous le couvert des arbres, Dénéis progresse en direction du bruit et débouche bientôt à l'orée d'une clairière. Une scène digne des récits épiques de son frère Daewan se déroule sous ses yeux. Il semble que le groupe qu'il recherchait soit en train de vendre chèrement sa peau face à une troupe d'orcs. Rapidement, Dénéis analyse la situation. Un magicien orc bien à l'abris fait pleuvoir ses OrbeFlamme sur le groupe. Le prêtre qui maintient en place les boucliers défensifs ne tiendra pas longtemps. Plusieurs guerriers orcs se précipitent dans sa direction. Un guerrier humain essaie de les contenir. A ses pieds gît un autre humain vêtu d'une robe rouge. Vraisemblablement le mage dont a parlé l'aubergiste. Un dernier homme, un genou en terre, se tient le ventre à deux mains. A voir son rictus de douleur, le malheureux n'en a plus pour très longtemps.
Dénéis se concentre sur le mage ennemi. Modelant le spectre de mana, il incante et libère le FaucheGlace qui frappe ça cible, la congelant sur place. Un GlaceVent bien placé achève l'orc.
Le prêtre humain apercevant le mage ennemi s'effondrer, relâche ses boucliers et incante un sort de soin sur l'homme en rouge à terre.
Le guerrier fait ce qu'il peut pour contenir les trois orcs restant, mais ses blessures commencent à le ralentir. Dénéis se rue vers le groupe et hurle "A TERRE…. GLACEVENT !!!!"
Dans un seul mouvement , le prêtre et le guerrier se jettent à terre, comprenant ce qui va se passer. Les trois orcs font volte face leurs haches levées. Elles ne retomberont pas. Le GlaceVent de Dénéis les fauche en pleine course, brisant là leurs rêves de victoire.
Essoufflé, Dénéis se rue vers les membres du groupe.
"- Pas de bobo ?
- Merci de nous avoir prévenu, votre ClaceVent est passé tout près. Il s'en est fallu d'un cheveux. Merci sans vous…
- Ce n'est rien, comment vont vos compagnons ?"
Le prêtre se retourne vers les autres. Le magicien semble reprendre ses esprits lentement, tandis que le guerrier, haletant et saignant de multiple coupures, cherche son souffle. Plus loin, leur dernier compagnon ne souffre plus. Son corps recroquevillé le long d'un tronc d'arbre n'est plus agité que de légers tressaillements dus au relâchement des muscles.
Le prêtre a le regard lourd.
"- C'était un bon gars. Son père me l'avais confié….
Le guerrier s'approche en grimaçant
"- T'y es pour rien Gurs. T'as fais c' que t'as pu, comme nous tous. Faut penser aux vivants. Si tu pouvais m'faire un de tes trucs pour m'soigner un brin ?
- Bien sûr Kaynes, mais où est donc Krrull ?
- C'est bon, c'est bon je suis là… la vache, c'est passé près.
- Sans l'arrivée de ton confrère, ça serait passé encore plus près. Mais faisons les présentations. Je suis Gurs, prêtre, voici Kaynes, un solide guerrier, Krrull, mage de son état et……
- Il s'appelait Candel, intervient Krrull, c'était son premier voyage, il rêvait de découvrir le monde…
- Je suis désolé pour votre ami. Je me nomme Dénéis. Jaïra m'envoie me joindre à vous, si vous voulez bien m'accepter. Nous devrions mettre enterre votre ami.
- Il a raison le p'tit. On caus'ra après"
Longtemps après, les 4 compagnons sont assis autour d'un feu. Ils ont porté en terre leur ami et lui ont rendu un dernier hommage. L'heure est au recueillement, et personne n'ose rompre le silence. A la dérobée, Dénéis observe ses nouveaux compagnons. De solides gaillards qui semblent avoir l'expérience du terrain et des combats. Près d'eux, il se sent en sécurité. Il brûle de leur dire la raison de sa présence parmi eux, mais le moment ne s'y prête pas. Relevant la tête, il croise le regard du mage en robe écarlate.
"- Nous parlerons demain Dénéis, sois le bienvenu parmi nous. Ce soir nous avons perdu un ami et en avons trouvé un. C'est la loi de la vie. Dormons et reprenons non forces. Nous parlerons demain".
Tous s'enroulent dans leur couverture de voyage. Ainsi, isolé des autres, chacun peut laisser librement cours à sa peine. Dénéis ressent la peine de ses compagnons. Le nez dans les étoiles, le visage baigné de larmes, il vient de faire son entrée dans ce monde violent que lui a décrit si souvent Daewan. Pour la première fois de sa jeune vie, il a vu mourir un homme de mort violente, un homme à peine sorti de l'enfance, hébété, qui serrait convulsivement ses mains sur son ventre ouvert pour retenir ses entrailles, sa vie qui s'enfuyait. Avant de sombrer dans le sommeil, Dénéis a une dernière pensée pour son frère:" Dae, mon frère, comment as-tu pu supporter ces horreurs toute ta vie ? Je comprend maintenant cette tristesse dans ton regard. Je comprend cette lueur de folie qui le traverse parfois lorsque les souvenirs te rattrapent. Pardonne moi de t'avoir si mal jugé… je ne savais pas….. je ne savais pas…. Je ne sav……."


_________________
Utilisons au mieux le temps qui nous est imparti
Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: 23/03/2007 18:23:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeternitas Index du Forum -> aeternitas -> L'encre et la plume Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation